Trouble d’anxiété de la séparation chez le chien : que faire ?

Avoir un chien qui vous aime et s’attache à vous est une expérience merveilleuse que partagent de nombreux propriétaires canins. Toutefois, cet amour débordant peut vite se transformer en fardeau, surtout en présence de l'anxiété de la séparation chez le chien, lorsque l’animal éprouve des difficultés à endurer l’éloignement momentané ou prolongé de son maître.

L’anxiété de la séparation est un trouble du comportement que développe le sujet affecté en rapport à la non-assimilation de la permanence d’une relation. Le chien nerveux souffrant du trouble manifeste une peur intense et disproportionnée du moment que son maître ou une figure d’attachement s’absente.

Il peut alors exprimer sa frustration en détruisant des objets ou des jouets, en étant agressif ou encore en démontrant l’ensemble des signes caractéristiques de la nervosité. Découvrez si votre chien souffre d’anxiété de la séparation et comment le traiter.

Les signes de l’anxiété de la séparation chez le chien

anxiété de la séparation chez chien

Le chien qui est nerveux parce qu’il a peur d’être séparé de la personne à laquelle il s’attache exprime ses sentiments de diverses manières. Les manifestations de l’anxiété ou du stress sont observables aussi bien en présence du maître qu’en son absence, que les deux acteurs soient en intérieur ou en extérieur.

En absence du maître

Lorsqu’il est seul dans une pièce ou à la maison, le chien gémit, aboie ou hurle sur de longues périodes. Il détruit tous les objets se trouvant sur son passage. Il exprime son anxiété de la séparation en se léchant compulsivement les pattes.

Quelquefois, les chiens ainsi nerveux peuvent avoir du mal à rester calme. Ils font alors de nombreux va-et-vient et se grattent la peau excessivement. Ils peuvent même refuser de se nourrir et de faire pipi ou caca dans des endroits inappropriés. Enfin, le chien angoissé peut passer des heures à attendre son maître en restant en garde devant la porte d’entrée.

Lire aussi : Chien nerveux qui se gratte tout le temps – Causes et solutions

En présence du maître

Lorsqu’il est en présence de son propriétaire, le chien ayant peur de la séparation sera constamment en quête d’attention. Il devient collant et requiert bien souvent que vous le touchiez pour le calmer. Il est hyper vigilant, vous suit partout et gémit lorsqu’il est un peu loin de vous.

Le chien refuse de se reposer afin d’assurer que la figure d’attachement reste à proximité en toute circonstance. Il monte aussi la garde à l’intérieur ou au pied de votre lit ou devant votre porte en attendant votre réveil.

Le chien qui a peur de la séparation saura déterminer quand vous vous préparez pour le travail ou une sortie. Il deviendra alors fébrile, requérant votre attention pour vous retenir à la maison. Par ailleurs, à votre retour, votre chien sera surexcité, vous accueillant avec des gestes d’affection débordants.

Quand le chien souffre d’un trouble de la séparation, il tend à rester le plus proche possible de sa figure d’attachement durant les sorties. Il refusera d’interagir avec ses congénères et se montrera agressif avec eux.

Autres signes de l’angoisse de la séparation

anxiété de la séparation chez chien

Quelques autres signes sont récurrents chez le canidé atteint de trouble de l’anxiété de la séparation :

  • Le chien devient solitaire, il s’isole par peur d’être abandonné ;
  • Le chien refuse de s’alimenter après votre départ ;
  • Le chien est sujet aux tremblements, à l’hyper salivation et au vomissement ;
  • Le chien ingère ses propres souillures.

Les causes de l’anxiété de la séparation canine

L’anxiété de la séparation chez le chien apparaît pour de nombreuses raisons :

Le défaut d’apprentissage

A leur naissance, les chiots s’attachent à leur mère et dépendent d’elle pour toutes leurs actions. Au fur et à mesure qu’ils grandissent, leur génitrice répond de moins en moins à leurs demandes. Le chien apprend ainsi à être indépendant et à gérer les périodes de solitude de manière stable.

Lorsqu’il rejoint un foyer, l’animal recommence le processus d’attachement, requérant l’attention constante des occupants. Si ceux-ci ne lui apprennent pas à nouveau à se détacher d’eux, le chien peut développer une peur disproportionnée de la séparation. Notons ici qu’il est normal qu’un chiot de quelques semaines ait peur d’être seul ; il n’a pas encore l’apprentissage nécessaire pour être indépendant.

L’hyper attachement ou la négligence du maître

Lorsque vous êtes très attaché à votre chien, vous lui accordez toute votre attention ; les câlins et marques d’affections insistantes lui apprennent à dépendre de votre présence. Paradoxalement, les maîtres canins qui ont très peu de temps libre n’arrivent pas à satisfaire les besoins d’attention et de stabilité du chien.

Ils essaient de combler cette carence par des marques d’attention exagérées. Dans les deux cas, l’absence devient un phénomène anormal qui déclenche de l’anxiété chez le chien.

Les traumatismes

Le chien peut avoir peur de la séparation parce qu’il associe la solitude à un traumatisme précédent. En effet, le chien peut avoir peur s’il a par le passé été abandonné ; il peut craindre la cage si cette dernière constitue son seul logement quand il est seul. Son anxiété peut aussi découler de la magnification des signaux qu’il perçoit en étant seul.

Les changements sont l’une des dernières causes de l’anxiété de la séparation chez le chien. Votre animal s’attache à sa routine quotidienne. Elle prend en compte les activités qui lui sont propres et les habitudes des occupants de son foyer. Le chien peut donc avoir peur de la séparation après :

  • Une maladie ;
  • Une nouvelle diète ;
  • Un manque d’activité physique ;
  • Un déménagement ;
  • Une absence prolongée de son maître ;
  • L’arrivée d’un nouvel occupant, etc.

Lire aussi : Mon chien est nerveux en voiture : que faire ?

Les mesures à prendre contre l’anxiété de la séparation chez le chien

anxiété de la séparation chez chien

Si votre chien a des comportements anormaux indiquant une anxiété de la séparation, il est nécessaire de consulter un comportementaliste canin. Dans un premier temps, le spécialiste de votre choix observe l’attitude de votre chien en votre présence et en votre absence. Combinant ses observations avec les résultats d'examens cliniques et les données biométriques du chien, il établit son diagnostic.

Sur cette base, il peut prescrire un traitement adapté : une séance avec un éducateur canin, des phéromones et huiles essentielles calmantes, des psychotropes ou encore une thérapie de détachement. Cette dernière option apprend au chien à être indépendant et au maître à éviter les actions favorisant l’hyper attachement chez le chien nerveux.

Vous pouvez aussi prévenir l’apparition du trouble de l’anxiété de la séparation chez le chien. Votre comportementaliste vous fournit les conseils avisés pour prendre en charge votre chien de sorte à lui fournir un environnement stable.

L’adoption d’une mesure préventive ou curative du trouble de l’anxiété de la séparation enclenche un long processus. Il faut donc s’armer de patience et tenir compte de l’état de votre chien.

Lire aussi : Comment calmer un chien nerveux ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ville

Paris

Marseille

Lyon

Bordeaux

Strasbourg

Toulouse

Professions acceptéées

Vétérinaire

Ostéopathe

Naturopathe

Masseur

Toiletteur

Comportementaliste

Communicant

Energéticien

Nutritioniste

etc... proposez-nous

Comment aider nos amis animaux