Comment calmer un chien nerveux ?

Pour calmer un chien nerveux, il est essentiel de reconnaître et de comprendre son unicité. Son individualité s’exprime au travers de son comportement quotidien, indépendamment de sa race et en fonction de son histoire.

Dans un même foyer, vous aurez des chiens timides vivant en retrait ou encore des chiens vifs et hyperactifs. Quelquefois, le chien est nerveux, surexcité, agité, fébrile ou effrayé. Il change d’humeur, passant d’un extrême à l’autre sans crier gare.

Que cet état soit passager ou non, il devient difficile à gérer lorsqu’il est fréquent ou quand le chien est extrêmement agité durant la crise. Mais pas d'inquiétude, Planipets vous donne quelques astuces pour calmer un chien nerveux et rétablir une bonne relation avec votre toutou.

Découvrez pourquoi votre chien est nerveux

Calmer un chien nerveux

Avant de pouvoir calmer un chien nerveux, il est crucial de comprendre la cause de son malaise. Ceci suppose que vous deviez dans un premier temps observer le comportement de votre chien. Notez les réactions de votre chien au quotidien pour mettre en évidence les changements suspects.

Le chien peut devenir nerveux à cause d’un changement dans sa routine ou d’un élément nouveau (ou absent) dans la vôtre.

Si vous suspectez que votre chien souffre d’un trouble de la séparation, d’une phobie ou encore d'un mal de route, confrontez-le aux stimuli stress. Le but ici est de confirmer vos soupçons. Par exemple :

N’essayez pas de calmer le chien nerveux en voiture. Amenez-le dans un garage ou dans un lieu à fort trafic pour noter les signes de peur ou d’agressivité qui apparaissent. Observez sa réaction quand vous le conduisez chez le vétérinaire ou quand vous voyagez avec lui.

De même, laissez votre chien seul à la maison et observez comment il vit la séparation. Ceci suppose que vous disposez du matériel pour étudier le comportement nerveux du chien sans qu’il puisse sentir votre présence.

Lire aussi : Mon chien est énervé après la castration – Que faire ?

Calmer un chien nerveux : Faites-vous aider par un professionnel

Pour identifier un comportement anormal, il faut déjà connaître les habitus normaux du chien. Et dans bien de cas, le comportementaliste et le vétérinaire sont les seuls à pouvoir identifier l’anomalie. Parfois, il est impossible de calmer le chien nerveux par vos propres moyens parce que son agitation est due à une maladie. Le vétérinaire canin vous prescrira les examens et le traitement normal pour traiter votre chien et le rendre aussi calme qu’il l’était auparavant.

Comme l’indique sa dénomination, le comportementaliste canin intervient sur le comportement du chien. Il analyse le quotidien de votre chien pour déterminer les situations et les objets qui le rendent nerveux. Sur la base des principes et techniques de thérapie comportementale, il désensibilise le chien nerveux.

Le comportementaliste canin reconditionne l’animal pour qu’il associe les déclencheurs stresseurs à une émotion positive. Le comportementaliste vous aide aussi à resocialiser votre chien et à changer vos réactions anxiogènes pour le chien.

Quand ils sont nerveux, les chiens comprennent mal les signaux sonores de leur environnement. Ils les interprètent parfois comme une menace, ce qui renforce leur nervosité. De plus, en situation de crise, vous pouvez donner des ordres contradictoires à votre toutou.

L’éducateur canin vous apprend comment maîtriser votre chien quand il est nerveux. Il se sert des exercices d’obéissance pour renforcer le respect des commandes de base.  Il vous apprend les techniques nécessaires pour rester cohérents dans vos ordres et calmer le chien nerveux.

Essayez le renforcement positif pour calmer votre chien nerveux

Calmer un chien nerveux

Le renforcement positif est une technique de reconditionnement qui s’appuie sur le principe de la récompense positive et de la punition négative. En application, le maître du chien nerveux est invité à encourager les comportements désirés pour son chien et à réprimander les actes non désirés.

Pour récompenser son chien, il utilise des friandises, jouets, câlins ou toute autre chose que celui-ci apprécie pour lui montrer son approbation. Ici, la gratification devant combattre l’état nerveux du chien doit être efficace et personnalisée. Elle répondra aux besoins de l’animal et tiendra compte de ses problèmes de santé.

Parallèlement, le maître du chien nerveux doit punir les comportements non souhaités. Notant ici que la punition doit être ferme et non violente, elle indique au chien le besoin d’arrêter ledit geste ou ladite réaction. La réprimande peut être le retrait de la friandise, du jouet ou des attentions accordées par le propriétaire canin.

Pour corriger efficacement les expressions nerveuses du chien, les récompenses et punitions doivent être calibrées :

  • Elles restent des exceptions à la routine quotidienne du chien agité. Elles sont donc de courtes durées et distancées ;
  • Elles sont appliquées au moment où le chien agit positivement ou non, pour conserver la cohérence entre le comportement spécifique et la sanction adéquate. Il ne faut en conséquence pas punir le chien nerveux lorsque vous notez les conséquences de son agitation longtemps après l’acte ;
  • Elles doivent retenir l’attention du chien pour susciter l’anticipation de la récompense et l’arrêt volontaire des comportements nerveux entraînant une punition ;
  • Elles doivent respecter le rythme du chien nerveux : l’animal peut être agité par n’importe quel stimulus en milieu ouvert. Il faut donc appliquer les principes du renforcement positif dans un lieu calme et contrôlé. Tous les chiens nerveux n’étant pas égaux, certains répondront plus rapidement ou plus lentement aux inductions punitives et encourageantes du maître. Il faut donc s’armer de patience et garder en idée qu’il s’agit d’une approche positive qui fournit des résultats durables.

Lire aussi : Chien nerveux qui se gratte tout le temps – Causes et solutions

Soyez calme et ferme avec le chien nerveux

Calmer un chien nerveux

Quand un chien est agité, qu’il crie, aboie et remue dans tous les sens, les humains autour de lui paniquent. Ils crient, donnent des ordres contradictoires et font des mouvements brusques. De plus, le chien adapte ses réactions en fonction de son environnement et des personnes qui l’entourent.

Lorsque vous êtes sur vos gardes, le chien perçoit qu’il n’est pas en sécurité, ce qui le rend encore plus nerveux. Il est donc essentiel de rester calme et ferme pour exprimer à votre chien nerveux qu’il est en sécurité et qu’il peut s’apaiser.

Stimulez le chien physiquement et mentalement

Certaine fois, le chien devient agité parce qu’il a un trop-plein d’énergie qu’il a besoin de dépenser. Les activités sportives lui permettent de se fatiguer. Vous pouvez vous promener avec lui, l'emmener en randonnée pédestre, le garder lors de votre jogging.

Les sessions périodiques de dressage apprendront à votre chien à mieux vous obéir en même temps qu’elles lui donneront l’occasion de faire de l’exercice hors de son cadre quotidien.

Le chien peut être agité lorsqu’il manque d’activités pour stimuler son mental et son intelligence. Dans ce cas, il faut intégrer des moments de recherche dans sa routine. Vous pouvez par exemple lui faire chercher sa laisse, des objets ou des jouets. S’il s’y habitue, les exercices de recherche l’occuperont aussi lorsqu’il est seul.

Pour stimuler le mental du chien nerveux, vous pouvez aussi lui apprendre des tours, jouer avec lui, cacher ses friandises ou encore innover selon les circonstances.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ville

Paris

Marseille

Lyon

Bordeaux

Strasbourg

Toulouse

Professions acceptéées

Vétérinaire

Ostéopathe

Naturopathe

Masseur

Toiletteur

Comportementaliste

Communicant

Energéticien

Nutritioniste

etc... proposez-nous

Comment aider nos amis animaux