Mon chat fait ses besoins hors litière

La propreté du chat, ou sa malpropreté, notamment lorsqu'il s'agit de chat qui fait ses besoins hors litière, est l’une des raisons premières qui conduisent l’heureux propriétaire à consulter un vétérinaire ou un spécialiste animalier. Elle fonde aussi l’abandon ou même l’arrêt de vie de l’animal dans les cas les plus drastiques.

En effet, les chats sont appréhendés comme étant des animaux ayant naturellement besoin d'être propres. Il est commun de s’attendre à ce qu’ils fassent preuve d’une propreté exceptionnelle lorsqu’on en devient propriétaire.

On s’attend à ce qu’ils s’adaptent aux exigences de leur nouveau milieu de vie, qu’ils sachent faire leurs besoins dans leur bacs à litière et qu’ils comprennent instinctivement qu'il leur est interdit de faire leur besoins à côté ou en dessous de certains meubles et accessoires de la maison.

Et lorsque le chat ne démontre pas des aptitudes hygiéniques attendues, il est fréquent de s’alarmer, d’être excédé et même de renforcer la tension lors des interactions entre l’humain et l’animal.

Il faut comprendre qu’il existe de multiples raisons qui expliquent pourquoi le chat que vous avez à la maison fait de temps à autres ses besoins (pipi ou caca) hors de la litière. Et elles ne sont pas toujours un signe de malpropreté.

En tant que propriétaire de chat, il est essentiel de déterminer si le comportement de votre chat est anormal et révèle par conséquent un problème caché. Cette conscience des habitus des chats permettra de déduire aisément si les besoins hors litière sont dus à une cause alarmante et rectifiable.

Mieux appréhender la malpropreté du chat

La malpropreté du chat n’est pas appréhendée de la même manière, selon que nous soyons un propriétaire d’animal de compagnie, un traitant ou l’animal lui-même.

Pour le maître de chat, l’animal propre est celui qui fait assidûment ses besoins dans les lieux qu’il a réservé à cet endroit. Ceci suppose qu’un chat propre doit faire pipi ou caca dans la litière ; il doit nettoyer son pelage et ne jamais, ne serait-ce qu’occasionnellement, exonérer dans le canapé, ou encore dans une pile de vêtements apparemment douillets. L’image véhiculée sur le comportement du chat idéal suppose qu’il ne peut en aucun cas dormir ou alors se nourrir dans un espace contaminé par ses besoins. En général, le problème se manifeste sous les aspects suivants :

  • Le chat fait caca ou pipi dans les vêtements ou dans des endroits insolites ;
  • Le chat fait ses besoins sur le lit ou le canapé ;
  • Le chat fait caca à coté du bac à litière ; 
  • Le chat préfère faire ses besoins à l'extérieur ; 
  • Le chat fait pipi et caca partout et trop fréquemment ; 
  • Le chat a une forte odeur de pipi qui lui colle sur la peau.

Tout chat dont le comportement est similaire à ceux précités est considéré par ses propriétaires comme étant un chat malpropre. Mais ceci est-il toujours le cas pour les spécialistes et le chat ?

Les spécialistes qui interviennent sur l’espèce (vétérinaire, comportementaliste, éducateur, etc.) considèrent la propreté du chat du point de vue comportemental et médical. Elle se manifeste par l’exonération de caca ou d’urine dans des endroits inadaptés et insolites. Le comportementaliste s'évertue à trouver les causes en lien avec les habitudes de la race de chat, le changement d’environnement et le vécu du spécimen.

Sur cette base, il travaillera à réintroduire un comportement normal et désiré. Le vétérinaire sera quant à lui focalisé sur les maladies et troubles hormonaux qui induisent les besoins hors litière. Son objectif sera de déterminer la cause médicale à temps, de traiter le problème afin que le chat fasse à nouveau ses besoins à l'endroit approprié, le bac à litière.

Comportement et marquage territorial chez le chat : Au-delà de la propreté

chat besoins hors litière

Le chat est un animal aux habitudes ancrées. Ceci suppose que les attentes des propriétaires en matière de propreté urinaire ou fécale ne soient pas nécessairement un reflet de l'image que le chat se fait du problème.

En effet, le chat adulte et non conditionné peut utiliser ses excrétions comme outil de marquage. Cette appropriation territoriale peut aussi être une réponse instinctive du chat autrefois « propre », après un changement d’environnement ou un événement marquant.

Notons ici que le chat n’appréhende pas le bien et le mal comme l’humain. Il n’est donc pas malpropre lorsque ses défécations hors bacs à litière mettent son environnement mal à l’aise. Les besoins hors litière ne sont donc pas une manière pour le chat de nuire après à un comportement ou un propos déplacé de son gardien.

Ils sont quelques fois le moyen immédiat et expéditif que le chat utilise pour exprimer l’inconfort qu’il ressent, sa dépréciation du bac à litière mis à sa disposition ou encore un problème plus profond.

Pourquoi mon chat fait-il ses besoins hors de la litière ?

Vous l’aurez compris, l’appréhension de la malpropreté du chat est relative selon la position de l’observateur. Et pour la résoudre, il importe d’identifier les causes normales et dysfonctionnelles qui l’induisent. Ces causes peuvent être médicales, comportementales ou en lien au marquage urinairede la maison.

Le marquage urinaire et l’anxiété chez les chats

Si votre chat est très attaché à l’affirmation de son territoire, il est susceptible de le marquer en mettant son urine dans divers endroits délimitant cette zone de votre maison. Ce phénomène observable chez les mâles de l’espèce ne doit pas être confondu avec une élimination ordinaire des excrétions.

Le marquage urinaire n'est pas non plus un problème du point de vue du chat, vu qu'il s'agit d'un comportement instinctif du chat quand il veut affirmer sa dominance. Il est reconnaissable par les différences entre les postures adoptées par votre chat quand il marque ou qu'il pisse.

En général, le chat qui fait pipi se tient accroupi ou presque assis sur ses pattes. Sa queue demeure en position horizontale et surtout, la quantité d’urine rejetée est assez importante.  Par contre, lorsqu'il marque son territoire, le chat se tient debout  sur ses quatre pattes. Sa queue est aussi droite alors qu’il émet de petite quantité d’urine le long de la zone qu’il considère sienne.

Dynamiques du marquage urinaire et comportement du chat en présence d'autres animaux

Outre l’attachement au territoire, le marquage urinaire peut survenir lorsque le chat côtoie d’autres animaux dans son milieu. Le chat peut même faire pipi pour avertir les autres animaux de l’étendue de son domaine d’action et les exhorter à se tenir loin de la zone marquée. Quelquefois, le chat peut marquer son territoire parce qu’il y a une chatte en chaleur dans son environnement immédiat (votre maison ou quartier).

Il ne serait pas plus étonnant que votre chat pisse et chie en dehors de sa litière quelque temps après un déménagement, ou après l’arrivée de nouveaux occupants (animaux ou humains). Le marquage urinaire survient  aussi lorsqu’il tente d’élargir sa zone d’action ou quand il veut absolument éloigner un élément effrayant. Notons ici que le dépôt des besoins en dehors de la litière ou des endroits habituels, n'est pas une forme de marquage.

Bien que l'odeur avertit les autres animaux de la présence de votre chat, ce phénomène doit être appréhendé au regard du comportement de la race de chat ou en fonction des causes médicales qui peuvent l'induire.

Stress et comportements d'élimination inhabituelle chez le chat

chat besoins hors litière

Les appareils d’excrétions tels que la vessie et le rectum sont associés au stress et à la peur dans le règne animal. Lorsqu’il est effrayé, le chat peut faire ses besoins (pipi et caca) de manière incontrôlée et pressante. L’anxiété et le stress du chat peuvent avoir de nombreuses causes : un déménagement, l’arrivée d’un bébé, la venue d’un nouvel animal de compagnie, la présence d’un étranger, le changement de diète, les travaux de rénovation, etc.

Votre chat est alors susceptible de délaisser son bac à litière au profit de l’endroit le plus proche et le plus sécurisé pour lui, comme le pot de plante, le canapé, le jardin, le matelas, le dessous du lit, etc.

Quelles que soient les raisons qui sous-tendent le marquage urinaire ou le pseudo-marquage par le biais de matière fécale, il est généralement de courte durée. Dans ce cas, il vous revient de ne pas paniquer lorsque les besoins hors litière du chat se multiplient, et de vous faire accompagner pour détecter les facteurs de stress qui influencent le comportement du chat, les éliminer ou faciliter l’adaptation de votre boule de poils. Ici, il s’agit notamment du comportementaliste ou du communiquant pour chat.

Les causes comportementales des mictions hors litière

Dans biens de cas, le chat devient malpropre ou fait preuve de saleté dès les premiers jours de l’adoption. Ce cas de figure est plus fréquent lorsque vous adoptez un chat adulte qui faisait déjà ses besoins hors de litière.

Le comportement en rapport au bac à litière est alors lié à un défaut de socialisation. Par opposition, le chat qui devient malpropre et fait ses besoins tout azimut, est souvent confronté à des problèmes de litière, de stress ou, comme nous le verrons plus bas, à un problème médical.

Le défaut de socialisation comme source des excrétions hors litière

À l’instar de l’humain, le chat mâle ou femelle apprend les codes de son espèce et comment vivre en société depuis l’enfance. Les générations précédentes lui inculquent le comportement considéré normal pour l'espèce, soit : comment manger, l’importance de se nettoyer le pelage pour un chat, comment faire ses besoins, la nécessité de distancier les aires d’exonération de celles de nourriture ou de jeu, pour ne citer que ceux-là. 

Ceci explique pourquoi le chaton né en domestication comprend plus vite l’utilité de la litière qu’un chaton né en errance. Par conséquent, si vous avez adopté un chat dont vous ignorez le parcours, il est possible que ce dernier ait été précocement sevré alors qu’il était encore un chaton. Il n’aura pas appris les comportements de propreté inhérents à son espèce.

Défis de l'adoption et comportement d'élimination chez les chats désocialisés

Parlant d’adoption de chat, un autre cas de figure fréquent est celui du chat adulte désocialisé. Après une longue période en errance, le chat peut tout simplement retourner à l’état sauvage. Il désapprend alors tous les codes qu’il avait intégrés.

Son comportement sera donc différent de celui auquel il était habitué. Un tel chat peut très bien ne plus savoir comment être propre une fois qu’il a intégré son nouveau foyer. Il fera ses besoins à côté de la litière ou en dehors de la maison. Pour l'animal, ce comportement sera une chose normale.

Enfin, certains chats préfèrent tout simplement faire leurs besoins en pleine nature et en milieu isolé. Si votre chat a vécu à la campagne, ayant par-là constamment accès aux grands espaces, il est probable qu’un changement vers un milieu urbain ne soit pas de tout repos pour lui. Votre chat aura tendance à rechercher l’isolement et le confort d’autrefois en faisant pipi ou caca aller sur vos meubles ou dans vos affaires.

Si ces scénarios adressent votre problème de bac à litière, vous aurez besoin de l’intervention d’un comportementaliste ou d’un communicant. Il vous permettra d’interpréter les signaux de votre toutou, d’enclencher le processus de resocialisation et surtout de disposer des outils pour résoudre le problème et assurer que votre chat retourne à son bac à litière.

Le défaut de litière comme source de rejet

Personne n’a envie de faire ses pipi ou caca dans une toilette incommodante et les chats sont aussi concernés par cette réalité. Le bac à litière du chat doit lui plaire et être facile à utiliser du point de vue de ce dernier. Sachant qu’il est un animal aux sens développés, on peut déduire que ceux-ci sont aussi actifs durant les sessions de pipi ou de défécation.

Il est fort probable qu’il boude le bac à litière si le substrat ne lui convient pas ou qu'il n’apprécie pas la matière qui la compose, sa texture ou son odeur. Par ailleurs, si le bac à litière n’est pas bien nettoyé ou si le substrat n’est pas fréquemment changé, il est plausible que le chat détecte une odeur qui le repousse au moment de faire caca ou de pisser.

Il cherchera alors un endroit plus propre pour ses besoins, quitte à faire pipi/caca sur votre canapé ou dans votre évier.

Si la litière dans le bac du chat n'est pas bien propre, c’est-à-dire qu’elle n’est pas assez fréquemment changée, votre compagnon à quatre pattes n’y aura pas recours. Il en va de même si le bac à litière est placé trop près de son aire de restauration. Il appréciera de ne pas avoir des relents de souillures mêlés aux effluves de son repas et de sa boisson et vice versa.

Influence des préférences du chat sur l'usage du bac à litière

chat besoins hors litière

À l’instar de l’humain, votre chat a aussi des préférences. Il peut faire changer son comportement et faire ses besoins hors de la litière, si :

  • Le bac à litière ne correspond pas au gabarit du chat. Il est soit trop petit et il s’y sent confiné, il est soit excessivement grand/haut et il a du mal à s’y installer. Il faut donc choisir le bac à litière en tenant compte de la taille de votre boule de poils.
  • Le bac à litière dispose d’un couvercle. Il est quelquefois fermé et votre chat n’y a pas accès quand il en a besoin. Il fera donc sa vidange ailleurs, à côté dudit bac ou dans un autre endroit plus éloigné.
  • Il n’apprécie pas la couleur du bac à litière. Elle lui semble trop indiscrète et par conséquent inadéquate pour passer inaperçu lorsqu'il fait caca ou pipi.
  • le chat n’aime pas l’emplacement du bac à litière. Il est trop exposé aux courants d’air, au trafic dans la maison ou encore, vous y avez installé de nouveaux objets qui ne lui plaisent pas.

Vous l'aurez compris, il est essentiel d'observer le comportement de votre chat pour détecter les changements en lien avec son bac à litière. Vous obtiendrez ainsi des pistes pour mieux cerner le problème de litière du chat lorsque vous l’exposez à un comportementaliste ou demandez conseil à un vétérinaire.

Les causes médicales justifiant les besoins hors litière du chat

Sans crier gare, votre chat autrefois propre est devenu l’épitome de la saleté. Il fait pipi hors de sa litière, il fait caca dans votre évier et votre relation est devenue tendue. Vous ignorez quel est le problème et bien sûr vous êtes inquiet. Vous hésitez certainement entre demander conseil à un comportementaliste ou consulter un vétérinaire.

Eh bien, qu’importe votre choix final, vous aurez raison. En effet, outre les troubles comportementaux, la malpropreté urinaire et fécale du chat, en lien avec les besoins hors bac à litière, peut révéler un problème médical sous-jacent. Elle pourrait être la résultante d’une douleur intense ou d’une maladie des organes d’excrétion du chat.

Les causes médicales sont encore plus probables si les souillures du chat hors de son bac à litière sont accompagnées d’une perte d’appétit, de vomissements, d’une apathie notoire ou encore d’une perte de poids. Il est donc essentiel d’être toujours attentif au comportement de votre chat pour en détecter les anomalies et vite prendre le mal en charge."

Les douleurs intenses chez le chat

La motricité du chat est mise à l’épreuve avec l’âge. L’animal peut souffrir d’arthrose ou d’arthrite. Il est donc improbable pour les vieux chats de réussir à atteindre le bac à litière avant que l’urgence ne devienne absolue. Et même lorsque celui-ci est mis à côté d’eux, ils pourraient encore avoir du mal à le grimper pour se positionner et faire leurs besoins directement dans la litière.

Les chats, vieux ou jeunes, peuvent souffrir d’incontinence ou de pseudo-incontinence urinaire et fécale, et de bien d'autres maladies incapacitantes. Celles-ci sont corollaires de douleurs intenses qui peuvent entraîner une émission involontaire de caca ou d’urine dans des endroits problématiques. Parfois, le chat souffrant peut faire pipi et caca sur lui-même, altérant son odeur à cause de la fréquence du problème

Les maladies de l’appareil urinaire et rectal du chat

Tout comme chez l’humain, le chat peut souffrir d’infection ou d'une maladie qui entrave la bonne marche de ses organes d’exonération. Il en résulte une difficulté à faire ses besoins dans les endroits désignés. Si votre chat ou chatte pisse et chie hors de son bac à litière, vous pouvez probablement mettre en cause une incontinence urinaire ou fécale

L’incontinence urinaire

L’incontinence urinaire suppose que le chat ne peut pas contrôler sa vessie. Il fait pipi dans le bac à litière lorsqu’il réussit à s’y positionner et en parallèle il a des problèmes de fuites quand il n’arrive pas à contracter son organe suffisamment longtemps.

Ces fuites peuvent être fréquentes et importantes. Étant donné qu’elles ne préviennent pas, votre chat se retrouvera en train de faire inconsciemment pipi un peu partout dans la maison.

Notons que l’incontinence urinaire peut être héritée c’est-à-dire que cette maladie est un trait présent dans la lignée de votre félin. Elle peut aussi être acquise, c’est-à-dire qu’elle est apparue suite à un problème de santé ou en réponse à un facteur stressant dont l'influence se ressent sur le comportement du chat. Les signes avant-cours d’une incontinence urinaire sont :

  • Le chat lèche plus souvent ses parties génitales ;
  • Le chat fait pipi plus fréquemment dans ou en dehors de son bac à litière ;
  • Le chat a des fuites urinaires ;
  • Le chat a souvent de l'urine sur la zone génitale ; 
  • Le chat a une forte odeur d'urine ;
  • Vous notez des expressions de douleurs lorsque le chat pisse.

Si l’incontinence urinaire de votre chat est accompagnée de problème de motricité ou d’un chancellement, il pourrait s'agir d'un problème dont les causes sont d'ordre neurologique.

Quelquefois, le chat qui déserte son bac à litière souffre d’une pseudo-incontinence urinaire. Ceci suppose qu’il présente des signes d’incontinence mais souffre plutôt d’un mal qui l’emmène à boire et à libérer plus de fluide que d’ordinaire. Il pourrait s’agir d’un diabète ou d’une insuffisance rénale chronique.

L’incontinence fécale

Si votre chat fait caca partout dans la maison et sans aucun contrôle, il pourrait souffrir d’une incontinence fécale. Elle suppose qu’il n’a plus d’emprise sur son rectum et son sphincter.

Le chat ayant une incontinence du rectum n’a plus la capacité de stocker ses selles dans son gros intestin. Ceci implique qu’il doive faire caca au fur à mesure qu’il le produit. Il n'a pas le temps de se retenir pour aller sur son bac à litière. Vous noterez non seulement que votre chat fait caca sur lui-même mais quelquefois, il fait caca à côté du bac à litière.

L’incontinence du sphincter du chat est par contre une difficulté à contrôler le muscle désigné, une fois qu’une  pression interne est exercée. Ceci suppose que les matières fécales stockées dans le gros intestin seront relâchées du moment que le chat n’arrive pas à contracter son sphincter avant d’atteindre son bac à litière. Ce problème peut avoir pour cause une faiblesse musculaire ou un relâchement neurologique dans l'organisme du chat

Les signes avant-coureurs de l’incontinence fécale sont :

  • Présence de selles de chat minimes un peu partout dans votre maison ; 
  • Défécation plus fréquentes et dans des postures improbables ;
  • Les fuites fécales.

Peu importe le type d'incontinence dont souffre le chat, vous devez consulter les services d'un vétérinaire comportementaliste pour déterminer la cause réelle du problème et obtenir les conseils adéquats pour que votre chat soit à nouveau propre.

La cystite du chat

Souvent à l’origine de la malpropreté du chat, la cystite est une inflammation non contagieuse qui se développe au niveau de la vessie. Bien qu’elle soit plus fréquente chez le chat mâle non castré, elle peut aussi bien être développée par un chaton, un chat stérilisé ou une chatte.

L’animal souffrant de cystite aura du mal à faire pipi dans son bac à litière car l’acte s’accompagne souvent de douleurs. Dans les cas les plus graves, l’infection entraîne une obstruction des voies urinaires voire le décès du pauvre chat.

Symptômes et signes d'alerte de la Cystite chez le chat

chat besoins hors litière

Les symptômes de la cystite varient rarement d’un chat à l’autre. Il vous revient de prêter aux signes suivants pour résoudre le problème avant toute aggravation :

  • Dysurie : le chat éprouve des difficultés à uriner et à faire ses autres besoins en dépit de voyages fréquents vers le bac à litière ;
  • Strangurie : les sessions d'urination du chat, dans son bac ou non, sont accompagnées de douleurs et de miaulements stridents ;
  • Pollakiurie : le chat a des émissions anormales de petites quantités d’urine plusieurs fois au cours de journée et de la nuit ;
  • Hématurie : il y a du sang dans les urines du chat ;
  • Périurie : le chat a un problème de malpropreté urinaire anormal ;
  • Anorexie : le chat souffre d'un problème de perte d'appétit ; 
  • Incontinence urinaire : le chat fait pipi sans retenu et a une odeur d'urine ; 
  • Vomissements ;
  • Perte de poids accompagnée d’un ballonnement ;
  • Apathie, léthargie : le chat est tout le temps fatiguée et n'aime plus s'amuser ; 
  • Difficultés dans les  déplacements.

Causes et types de Cystites chez le chat

La nature des cystites varie en fonction des causes responsables du problème. Elle peut être due à :

  • Des tumeurs vésicales ou urétrales : celles-ci se forment suite à une infection et à une prolifération anormales de bactérie dans des endroits comme la vessie et les autres organes urinaires  du chat.
  • Des calculs ou cristaux urinaires : ici, des dépôts de sels minéraux se cristallisent au niveau de la vessie ou de l’urètre. Lorsque le chat urine, ces calculs sont tractés le long de l’appareil urinaire et s’entassent. L’amas ainsi formé se dépose dans les organes et cause des douleurs dans l’organisme du chat. Sous l’effet de celle-ci, le chat aura tendance à pisser à chaque fois qu’il veut se débarrasser de l’élément intrus. À long terme, les calculs peuvent obstruer les voies vésicales ou urétrales et entraîner des conséquences graves sur la santé de votre chat.
  • Un facteur non apparent : forme la plus fréquente de la maladie, elle est dite idiopathique car l’origine du mal n’est pas déterminée ou certaine. Elle pourrait être la résultante de troubles nerveux tels que le stress ou l’anxiété.

Autres maladies

La malpropreté du chat peut cacher d’autres maladies. En cas de dysfonctionnement cognitif, le chat peut avoir du mal à percevoir son bac à litière. Il peut alors se tromper d'endroit et faire caca sur votre lit alors qu’il envisageait retourner à son bac à litière.

S’il souffre de troubles visuels, votre boule de poils aura des problèmes à estimer la distance réelle entre son bac à litière et lui. Il aura aussi des difficultés à voir l'objet. Vous noterez alors une tendance du chat à toujours faire ses besoins, pipi et caca, à côté du bac à litière et quelques fois sur les rebords dudit bac.

Certains chats mangent carrément leur litière et mâchouillent leur bac, au grand mépris de son rôle principal. Ce phénomène relève le plus souvent une carence en sels minéraux, problème qui peut être résolu en changeant l’alimentation de l’animal. Il peut aussi être le signe du syndrome de pica, un mal pernicieux qui conduit le chat à avaler tout ce qu’il à portée de museau.

Enfin, les besoins hors litière peuvent être le résultat d’une infection de l’intestin, d’une hyperthyroïdie, ou de toute maladie qui amène le chat à associer le fait d’uriner et de déféquer à la douleur.

Que faire quand votre chat fait ses besoins hors du bac à litière ?

Les problèmes liés à l’utilisation anormale du bac à litière peuvent être difficile à résoudre pour le propriétaire de chat non averti. Comme nous l’avons démontré précédemment, les causes justifiant les besoins hors du bac à litière sont multiples et souvent non apparentes.

Il convient donc à tout propriétaire faisant face à un tel phénomène de s’armer de patience et de  demander conseil à un spécialiste de la question : Comportementaliste pour chat, communicant animalier, éducateur pour chat, vétérinaire ou toiletteur.

Demander conseil à un comportementaliste pour chat

En cas de problème de pipi et de caca hors litière, il est le premier spécialiste que vous devez appeler. En effet, le comportementaliste pour chat est un professionnel qui analyse la relation entre l’homme et le chat et l’impact de celle-ci sur le comportement du félin. À ce titre, il dispose des données pour déterminer quels sont les comportements normaux du chat selon sa race.

En observant les interactions quotidiennes de votre chat avec vous ou avec les autres animaux de compagnie, il peut diagnostiquer les problèmes d’ordre comportementaux et leurs causes. Il mettra aussi à nu les facteurs de stress qui influent sur la satisfaction des besoins dans le bac à litière selon les paramètres escomptés.

Le comportementaliste pour chat vous fournit des pistes pour réintroduire systématiquement le bac à litière dans les habitudes de votre animal de compagnie. Il aide à rétablir une relation saine entre votre chat et vous. Ses conseils vous orienteront aussi bien pour le choix de la litière et du bac que pour la structuration de la journée du chat.

L’intervention du comportementaliste pour chat est aussi préventive. En effet, ses conseils vous guident sur comment agencer les aires de repas, de distraction et de toilettes. En cas d'événement bouleversant la routine du chat, il vous guide pour éviter les situations causant le stress ou l'anxiété.

Votre chat pourra ainsi aisément s’adapter à un changement de milieu, à l’introduction d’un nouvel animal ou d’un autre occupant. Et de votre côté, vous ne craindrez pas de retrouver du caca sur le lit ou de l'urine par terre.

Demander conseil à un communicant animalier

Les besoins hors du bac à litière sont aussi des expressions d’un profond mal-être physique et émotionnel chez les animaux. C’est là qu’intervient le communicant animalier. Il crée un pont empathique entre votre chat et vous.

Il se sert des odeurs, bruits, réactions émotionnelles et physiques, et quelques fois d’images pour traduire à votre endroit les actions de votre chat. Il repère et corrige vos actions et réponses, involontaires ou non, qui induisent l’anxiété chez votre boule de fourrure. 

Grâce au communicant animalier vous pourrez mieux comprendre la personnalité de votre chat, ses aspirations et ses appréhensions. Par ailleurs, sa capacité à interpréter les micro-expressions du chat lui permettent d’identifier les douleurs non apparentes. Vous pourrez ainsi prendre en charge au plus vite une maladie ou une blessure cachée expliquant pourquoi votre chat fait ses besoins hors de son bac à litière.

Enfin, le communicant animalier accompagne les actions du comportementaliste visant la résolution des soucis du bac à litière. Il étudie l’animal dans son individualité, en se départissant des à priori communs sur l’espèce. Il se sert du lien créé avec votre chat pour lui expliquer l’importance du traitement et des conseils visant à lui faire à nouveau utiliser son bac à litière.

Il semble important de rappeler ici que le communicant animalier accompagne l'action des autres spécialistes de la question des besoins à l'extérieur du bac à litière. Il ne substitue pas au comportementaliste, au vétérinaire ou à l’éducateur.

Prendre rendez-vous avec un éducateur

À l’image des êtres humains, les animaux doivent apprendre ce qu’ils ignorent et de temps en temps mettre leurs connaissances à jour pour rester au top. Cette réalité est aussi valable pour le recours au bac à litière. Lorsque votre chat ignore comment utiliser une litière ou lorsqu’il arrête d'être propre, l’éducateur lui réapprend les habitudes propres à son espèce. Il le forme aussi à devenir le chat idéal qui cohabite avec vous dans le respect des limites que vous estimez essentielles.

L'intervention de l’éducateur vise à corriger le problème de litière, en se servant d’un programme strict qui se sert du conditionnement. Le chat est donc reprogrammé pour systématiquement rechercher son bac à litière lorsqu’il a envie de faire pipi ou caca.

Parallèlement, l’éducateur apprend aussi au propriétaire du chat à se faire obéir en tout temps, sans avoir besoin de recourir à la violence. Il l’éduque sur les bonnes pratiques au quotidien et le conseille sur comment réagir en cas de relation conflictuelle, comme quand le chat salit tous les endroits de la maison.

Demander l’avis d’un vétérinaire pour les problèmes de litière du chat

Le recours au vétérinaire est aussi l’un des impératifs lorsque le chat fait ses besoins hors du bac à litière.  Comme nous l’avons dit précédemment, les causes médicales des souillures anormales sont variées et peuvent restées cachées. Bien que le comportementaliste et le communicant animalier puissent aider à détecter la douleur physique, seul le vétérinaire peut diagnostiquer une maladie, trouver ses causes et traiter le problème à temps. 

Le vétérinaire fera des examens pour déterminer le mal dont souffre le chat. Une fois celui-ci identifié, il procède à un traitement médicamenteux ou physiologique. Si l’origine du problème est d’ordre alimentaire, le vétérinaire vous donne les conseils nécessaires pour redresser la diète de votre chat et lui éviter les troubles intestinaux.

Le régime alimentaire médical permet aussi de dissoudre les calculs et dépôts de sels minéraux anormaux dans les organes de votre chat. Dans les cas les plus graves, le vétérinaire dispose des compétences pour effectuer une chirurgie ou prendre en charge la douleur du chat souffrant.

En cas de marquage urinaire, le vétérinaire procède à la stérilisation ou à la castration du chat. En général, cette solution suffit à résoudre le problème de pipi ou de caca et à revenir à un comportement plus propre.

Toutefois, si les besoins faits hors du bac à litière persistent en dépit de l’élimination des causes médicales par le vétérinaire, prenez rendez-vous avec votre comportementaliste pour chat afin d'identifier d'autres causes du problème.

Réserver les services d’un toiletteur pour avoir un chat propre

Comme l’indique son titre, le toiletteur est chargé de la mise au propre des animaux de compagnie. Il prend soin de leur hygiène et de leur apparence. Dans le cas présent, il rend votre chat propre en lui retirant méticuleusement toute odeur résiduelle désagréable, en enlevant les résidus d'urine laissés dans des endroits insoupçonnés et en entretenant son pelage.

Le toiletteur pour chat est aussi en mesure de détecter des problèmes d’ordre cutanés pouvant entraîner des dysfonctionnements comportementaux.  Il repère ainsi les lésions ou anomalies corporelles.

Dans ce cas, il avertit le propriétaire du chat qui se référera à un vétérinaire pour le traitement. Le toiletteur expérimenté vous oriente aussi dans le choix des produits de nettoyage du chat, de son bac à litière, de sa gamelle et des autres choses qu'il utilise chaque jour.

Quelques conseils pour résoudre le problème des besoins du chat hors de son bac à litière

En dehors de la consultation d’un expert en question féline (vétérinaire, comportementaliste ou autres), certaines dispositions simples peuvent vous aider à rendre votre chat propre, ou à prévenir les problèmes de besoins laissés par ledit chat hors du bac à litière.

  • Choisissez un bac à litière adapté au gabarit de votre chat ; en général, le bac mesurera 1,5x la taille du chat de long et 1x la taille du chat de large ; les bacs à litière bas et dépourvus de couvercle sont préférables pour garantir un accès permanent au chat lorsqu'il veut faire ses besoins.
  • Ayez au moins un bac à litière de plus que le nombre de vos chats ou animaux de compagnie. Certains chats n’apprécient pas de pisser et de déféquer au même endroit. Par ailleurs, la variété des bacs vous donne le temps de laver et sécher correctement le bac après chaque usage ; ici, vous aurez besoin de nettoyer les bacs à litière en profondeur au moins une fois par semaine.
  • Choisissez un substrat de litière dont le chat apprécie la matière et le grain ; évitez les litières parfumées ou demandez à votre vétérinaire quel litière choisir. Les odeurs fortes sont souvent agressives pour les sens de votre chat.
  • Ne laissez par les urines et selles normales s’accumuler dans la litière et évitez la litière autonettoyante.
  • Poser une couche épaisse de litière dans le bac ; au moins 5 cm d’épaisseur.
  • Si votre chat est vieux ou souffre de douleurs articulaires, choisissez un bac à litière bas et positionnez-le près de lui. Cela facilitera vos efforts pour le garder propre.
  • Déposez le bac à litière dans une zone accessible au chat. Préférez les endroits intimes, loin des aires du chat et de vos aires de repos personnelles. Le chat apprécie les endroits un peu éclairés, propres, loin des courants d’air et du trafic humain. Si vous avez plusieurs bacs, ne les mettez pas à côté les uns des autres ; disposez-les dans des endroits distants et facilement accessibles de jour comme de nuit.
  • Le chat peut pisser et chier à côté d'un endroit ou un peu partout dans la maison lorsqu’il estime que cet endroit ou la maison n’est plus assez propre à son goût. Il faut maintenir votre foyer propre tous les jours ou faire un nettoyage fréquent. Repérez les zones de dépôt d'urine ou de selles, ensuite lavez-les avec du savon de lessive neutre et ajoutez au besoin un peu de vinaigre blanc. Faites-en de même pour les canapés, le matelas et vos vêtements. Assurez-vous que les espaces à côté de gamelles ou du bac à litière sont tout le temps propres. En vous rendant dans les magasins spécialisés, vous pourrez vous équiper de produits spécialisés, ne contenant aucune chose nocive pour votre chat. Notons ici que, si votre chat trouve les composants de vos produits offensants, il aura tendance à laisser son urine dans la maison ou à côté des endroits clés pour en couvrir l’odeur.
  • Les repères odorants permettent au chat de se retrouver dans votre maison. Vous pouvez utiliser des phéromènes et des diffuseurs pour faciliter la détente de votre boule de poils. De plus, il existe des plantes pour chat qui lui permettent de retrouver aisément les endroits où il fait ses besoins et où se situent son bac à litière. Certaines enzymes apaisent le chat qui souffre de stress et d’anxiété. Il se sentira plus à l’aise avec vous et suffisamment en confiance pour dépasser son blocage. Il n'éprouvera donc plus le besoin de satisfaire une envie pressante durant le jour ou la nuit, quitte à faire ses besoins à côté du bac à litière. En cas de doute lors avant l’achat de phéromones ou de plantes, consultez un naturopathe ou un vétérinaire.
  • Enfin, vous pouvez instaurer un système de récompenses pour communiquer votre approbation au chat lorsqu’il fait ses besoins (pipi et caca) dans sa litière. Ceci suppose que vous le suivez dans la journée pour lui donner son cadeau quand il utilise son bac. Si votre chat est plutôt de nuit, vous pouvez restreindre son accès à certains espaces de la maison, vous assurant qu’il puisse atteindre ses gamelles et son bac à litière. Le cadeau sera dans ce cas donné au petit jour.

Choses à éviter quand le chat fait ses besoins hors du bac à litière

Quand vous avez un chat qui fait caca ou pipi dans divers endroits de la maison, partout sauf dans le bac à litière, il va de soi que cette malpropreté de votre chat vous frustre. Mais, en tant que propriétaire de chat, vous devez savoir raison garder et vous rappeler que la relation avec votre chat est dynamique. Elle nécessite de temps à autre une mise à jour des habitudes de votre chat.

Vous aurez de temps à autres de réapprendre à votre chat que le caca et l'urine doivent être laissés dans un bac à litière. Outre l'apprentissage des besoins et du respect de la propreté des autres endroits de la maison, le propriétaire de chat a aussi besoin de s'apprendre à réagir et à éviter certaines réponses qui ne feront qu'aggraver l'anxiété du chat en rapport à son bac à litière.

Punir ou réprimander le chat qui urine et fait caca partout

Étant donné que le chat est réputé pour son espièglerie, certains maîtres pensent même que les urines et caca laissés aux endroits insolites dans la maison, sont une manière pour le chat de punir. Par ailleurs, la croyance commune voudrait que le chat soit vivement confronté à son acte, à la chose immonde qu'il a faite, afin qu’il ne le répète plus jamais.

Cependant, les idées reçues sur les réactions et méthodes pour en finir avec les besoins hors de litière du chat sont à proscrire dans la plupart des cas. Souvent, quand le chat fait pipi ou caca dans un endroit inapproprié, certains propriétaires :

  • Mettent le museau du chat dans le pipi ou le caca ;
  • Crient sur le chat en l’obligeant à confronter son urine ou son bac à litière ;
  • Tapent le chat sur son museau, sur le corps, dans certains cas, sur les parties intimes ;
  • Enferment le chat dans un endroit sombre ou à l’extérieur de la maison, qu'il fasse jour ou nuit et ce même quand le temps n'est pas des plus clément ;
  • Ou se montrent physiquement violents.

Gardez en idée que les punitions ou les réprimandes sont très peu efficaces contre les besoins, pipi et caca, en dehors ou à côté du bac à litière. En effet, ces réactions sont des choses stressantes pour le chat. Et rappelons que l’appareil urinaire regroupe les organes de stress du chat.

Vous créez un environnement dans lequel votre loulou se sentira tout le temps mal à l’aise et où il aura envie de marquer son territoire avec de l'urine pour renforcer son sentiment de sécurité. Les punitions et réprimandes sont aussi dangereuses pour le chat. Elles peuvent créer des douleurs, des plaies, des fractures et, dans les jours les plus sombres, sa mort..

Ne pas consulter un spécialiste des question de litière du chat 

Il est facile d’occulter un problème lorsqu’on n’y a pas été confronté suffisamment longtemps. Certains chats boudent leur litière pour les espaces externes. Le propriétaire du chat n’étant pas confronté au problème à plein temps, il peut estimer qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter. Ou alors, le chat était à la base très propre et son maître pense que la situation se résorbera d’elle-même du moment qu'il laisse au chat le temps et la liberté nécessaire.

Il s'ensuit un déni et un refus de consulter un spécialiste des troubles comportementaux et sanitaires des animaux. Une telle décision ne ferait que renforcer le malaise du chat et aggraver son mal.

Le refus de consulter un spécialiste de problème de litière du chat vous ferait certainement passer à côté de quelque chose de plus troublant pour votre chat : une maladie chronique. Ceci suppose que vous laissez à la maladie ou à l'infection, le temps d'infecter tout le corps de votre chat. Vu que le mal n'est pas pris en charge à temps, votre chat risque de souffrir longtemps et même plus que vous qui devez prendre en charge ses problèmes de désertion de litière.

Utiliser de la javel

L’odeur de l’eau de Javel ne plaît pas aux chats. Même lorsque vous en utilisez très peu, elle reste agressive pour l’odorat de l’animal. Il aura tendance à la recouvrir de son urine pour camoufler le facteur de stress. Par ailleurs, la javel est une chose toxique qui brûle la peau des humains. Elle est par déduction aussi nocive pour les chats et pourrait abîmer leurs muqueuses nasales, buccales ou leur peau s’ils entrent en contact avec le produit.

Le temps d'exposition à la Javel importe peu, qu'elle soit dans la litière, sur le bac ou sur l'un des objets du chat. Et si vous utilisez la javel pour votre maison, assurez-vous en tout temps, de ne pas mettre les pots à côté des croquettes et du substrat de chat. Gardez-les toujours loin de l'animal et sous clé.

Ne pas interpréter les signaux du chat

Si votre chat évite la litière et préfère faire ses besoins dans un autre endroit, c’est peut-être parce qu’il s’y sent plus en sécurité. Il faudrait possiblement déplacer le bac à litière de l'animal vers ce nouveau lieu plutôt que chercher à ce que le chat s’adapte à vos attentes et fasse ses besoins là où vous le désirez.

En appliquant ses recommandations, vous trouverez certainement la solution au problème de besoins (pipi et caca) hors litière de votre chat.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ville

Paris

Marseille

Lyon

Bordeaux

Strasbourg

Toulouse

Professions acceptéées

Vétérinaire

Ostéopathe

Naturopathe

Masseur

Toiletteur

Comportementaliste

Communicant

Energéticien

Nutritioniste

etc... proposez-nous

Comment aider nos amis animaux